Skip to Content

Monthly Archives: mars 2010

L’après Xynthia

Par

Le chantier de printemps ne sera pas exactement celui qui avait été prévu, la faute à Xynthia. Les réparations vont bientôt commencer, pour effacer en particulier les traces de la lutte entre la coque tribord et le muret de la digue.

 

Comme un poisson hors de l’eau

Par

Il ne fallait pas traîner. Waloo devait être redescendu de son promontoire dés le lendemain du passage de Xynthia, car seule une marée de coefficient maximal permettait d’envisager une remise à l’eau sans moyens mécaniques lourds. Toute l’opération a été décrite dans un article  de Voiles et Voiliers, titré "Sauvez Waloo". C’est bien d’un sauvetage qu’il s’agissait, destiné à ramener un poisson échoué dans son élément.

Cette vidéo retrace les faits. Elle reprend des images spectaculaires tournées en pleine nuit dans le port de Noirmoutier, au plus fort de la tempête (visibles en intégralité ici: http://www.youtube.com/watch?v=-9MNdbVOcqQ). 

 

 


Waloo, une coque à terre.

Par

Je le pressentais sans trop y croire. Depuis la région Parisienne, lorsque j’ai vu à 8h du matin ma montre (Sea Pathfinder…) afficher 970HPa sur une marée descendante à Noirmoutier, je me suis dit que Waloo avait dû déguster quelques heures plus tôt. Et dés la fin de matinée, l’appel est venu: Waloo avait été vu sur la digue d’entrée du port de Noirmoutier, dans une posture qui traduit la hauteur de la montée des eaux. 

 

A plus d’1,50m au dessus de la côte normale au plus fort de la marée, Waloo a patiquement tiré sur son mouillage à la verticale. Une manille a fini par lâcher, le laissant dériver jusqu’au mur de la digue, 200m plus loin. Traînant sa chaîne, il est resté face au vent et a encaissé les coups. 

 

 

Photo prise dimanche 28/2 au matin et publiée aujourd’hui par Ouest-France.

 

Waloo illustrait également un article du blog de l’association 12 sur 12:

 

Le temps de rassembler les éléments et je vous raconte l’opération "Sauvez Waloo"…