Je le pressentais sans trop y croire. Depuis la région Parisienne, lorsque j’ai vu à 8h du matin ma montre (Sea Pathfinder…) afficher 970HPa sur une marée descendante à Noirmoutier, je me suis dit que Waloo avait dû déguster quelques heures plus tôt. Et dés la fin de matinée, l’appel est venu: Waloo avait été vu sur la digue d’entrée du port de Noirmoutier, dans une posture qui traduit la hauteur de la montée des eaux. 

 

A plus d’1,50m au dessus de la côte normale au plus fort de la marée, Waloo a patiquement tiré sur son mouillage à la verticale. Une manille a fini par lâcher, le laissant dériver jusqu’au mur de la digue, 200m plus loin. Traînant sa chaîne, il est resté face au vent et a encaissé les coups. 

 

 

Photo prise dimanche 28/2 au matin et publiée aujourd’hui par Ouest-France.

 

Waloo illustrait également un article du blog de l’association 12 sur 12:

 

Le temps de rassembler les éléments et je vous raconte l’opération "Sauvez Waloo"…